Mois de septembre

01/09/2019

LES FOURMIS BRUNES DES CHAMPS

Les petites fourmis sont très fréquentes au Québec. De couleur brunâtre à noire, les ouvrières mesurent entre 2,2 mm et 3 mm. Elles sont souvent appelées fourmis brunes des champs. Elles forment de grandes colonies de 5 000 à 15 000 individus. Leur reine peut vivre environ 20 ans; cela explique les proportions qu’une colonie peut prendre lorsque les conditions sont favorables! Leur nourriture de prédilection étant le miellat de pucerons, elles en font l’élevage dans leurs colonies. Elles sont également attirées par les aliments sucrés qu’elles peuvent trouver dans nos maisons, ce qui mène parfois à des infestations impressionnantes de fourmis lorsque les conditions sont réunies.

Les fourmis brunes des champs sont également attirées par des pièces de bois pourries ou extrêmement endommagées par l’humidité. On retrouve alors souvent les fourmis sous les carreaux de céramique des salles de bain ou plus précisément sous la douche, ou encore dans la cuisine sous des appareils qui fuient, comme un lave-vaisselle. Des colonies peuvent également installer leur nid dans un vide de structure d’une maison à l’aide du bois décomposé présent sur place.


LES FOURMIS CHARPENTIÈRES

Les fourmis charpentières vivent en société au sein d’une fourmilière où règne une stricte organisation hiérarchique. On trouve ainsi des reines, des ouvrières et des mâles possédant chacun un rôle et une physionomie différents. La reine se distingue comme l’insecte le plus gros de la fourmilière, tandis que les ouvrières ont une morphologie qui varie selon leur fonction. Par conséquent, il est compliqué d’identifier l’espèce de fourmi qui infeste votre maison en se fiant uniquement à la taille.

Développement et moeurs

Chez les fourmis charpentières, il n’y a qu’une reine par colonie. Tout commence par un envol massif d’adultes sexués qui s’accoupleront en vol, qu’on appelle un « essaimage ». Après l’accouplement, la femelle maintenant reine perd ses ailes et cherche l’endroit idéal pour pondre ses premiers œufs : un arbre mourant, une souche en décomposition, ou parfois à l’intérieur d’un bâtiment. Il est important de mentionner que les fourmis charpentières ne sont pas xylophages, elles ne mangent pas le bois. Elles creusent plutôt des galeries pour y créer une colonie, principale ou satellite (donc sans reine).

Afin que la colonie atteigne sa pleine maturité, il faut attendre au minimum trois ans. Elle est alors constituée d’au moins 2000 fourmis ouvrières. La reine commence à engendrer, à chaque fin d’été, des insectes sexués et ailés qui seront, à leur tour, destinés à fonder une nouvelle colonie.

Les fourmis charpentières creusent alors leurs nids dans des endroits propices à leur expansion comme un panneau d’uréthane isolant ou une pièce de bois dont la densité a été affectée par l’humidité, facilitant le forage de galeries dans cette dernière.

Une maison peut être infestée de quatre manières par des fourmis:

  1. Une reine arrive dans votre maison et fonde une nouvelle colonie;
  2. Une colonie ou une partie d’une colonie migre à la suite d’un stress majeur;
  3. Du matériel contenant des fourmis, comme du bois de chauffage, est introduit dans la maison;
  4. Un nid satellite se forme, sans reine. Il s’agit d’ailleurs de la cause la plus fréquente au Québec.

Recommandations

Faire un bon dépistage pour découvrir l’endroit où est le nid de fourmis.

Modifier les conditions qui favorisent la prolifération de fourmis charpentières; dont éliminer tout bois pourri ou infesté autour du bâtiment.

Remédier s’il y a lieu aux problèmes reliés à l’infiltration d’eau, car cela endommage les structures de bois.

Conserver les aliments dans des contenants scellés en cas d’infestation.

Si les fourmis viennent de l’extérieur pour s’alimenter dans le bâtiment, une intervention extérieure saisonnière peut résoudre la situation. Dans le cas d’une présence de fourmis dans votre maison, un plan prenant en compte l’environnement et la sécurité des habitants sera établi avec vous par un technicien V Extermination. Communiquez avec nous dès maintenant pour une estimation gratuite.


LES GUÊPES

Les guêpes connues sous les noms de « guêpes jaunes » et de « frelons » mesurent entre 10 mm et 25 mm et sont facilement reconnaissables à leur abdomen noir annelé de jaune ou de blanc. Ce sont des insectes sociaux vivant en colonies qui comprennent une ou quelques reines, des ouvrières et des mâles.

Développement et moeurs

Lorsque les guêpes construisent leurs nids près des habitations ou à même les fondations des maisons, elles peuvent alors représenter un danger pour les humains et les animaux domestiques. Si elles sont dérangées, elles n’hésiteront pas à piquer pour défendre leurs nids. Les piqûres de guêpes peuvent être passablement douloureuses. De plus, on estime qu’environ 17 % de la population risque d’avoir une réaction allergique pouvant aller jusqu’à causer un choc anaphylactique.

Recommandations

Lorsqu’un nid de guêpes est visible, il est important d’éloigner les gens et les animaux domestiques avant de le détruire. Il faut alors traiter directement dans l’ouverture du nid. Il est recommandé de faire ce travail lorsque le soleil est couché, pour éviter la présence de guêpes en activité à l’extérieur du nid. Il est déconseillé de faire tomber le nid en utilisant un jet d’eau, parce que les guêpes deviennent plus agressives et restent dans les environs. Elles pourront même tenter de réparer leur nid. Dans certains cas, le nid peut être non visible ou inaccessible puisqu’il est établi dans la structure du bâtiment ou en hauteur. Dans tous les cas, nos techniciens ont l’expertise et le savoir-faire pour résoudre définitivement l’infestation de guêpes.

Communiquez avec nous pour une intervention sécuritaire et garantie effectuée par nos exterminateurs qualifiés et entraînés à gérer ce genre de situations.


LES MOUCHES DOMESTIQUES

La mouche domestique est la variété la plus commune, que ce soit en zone urbaine ou rurale.  Sa taille varie entre 4 mm et 7,5 mm. Ces mouches sont problématiques étant donné qu’elles sont connues pour être un vecteur de transmission d’une multitude de pathogènes, comme la salmonelle, l’E. coli, certains streptocoques, la dysenterie et plusieurs vers parasites.

Une mouche domestique peut pondre de 350 à 900 œufs au cours de sa vie. Ces oeufs peuvent éclore en 8 à 20 heures, selon la température. La maturité est atteinte entre 3 et 7 jours. Les larves peuvent migrer sur de longues distances pour trouver un endroit propice à leur transformation en pupe. Dans certains cas, elles peuvent parcourir plusieurs dizaines de mètres. Par conséquent, la présence de larves à un site en particulier n’indique pas nécessairement le lieu principal d’infestation. C’est pourquoi une inspection en profondeur du bâtiment s’impose.

Nos techniciens sont formés et aptes à vous donner des réponses et des solutions si vous êtes aux prises avec une infestation de mouches. Communiquez avec nous dès maintenant pour une évaluation.